Stocznia Gdanska, être ouvrier à Gdansk

Documentaire, Exposition |

Stocznia Gdanska, être ouvrier à Gdansk

L’exposition sonore et photographique Stocznia Gdanska a été réalisé avec le photographe belge François Struzik et présenté à plusieurs reprises en France et en Belgique.

En 1980 des hommes des chantiers navals de Gdańsk se battaient pour toute la Pologne. Cette année-là était alors fondé le syndicat Solidarność. Près de 30 après, les promoteurs attendent la fermeture des chantiers pour construire un centre d’affaires.
En 2002 et 2003, François Struzik et moi nous sommes rendus sur place. Nous avons rencontré les hommes et les femmes qui travaillent là-bas. La Pologne est l’un des derniers producteurs européens dans le secteur ultra concurrentiel de l’industrie navale. Les chantiers de Gdansk agonisent. En première ligne, les ouvriers subissent la détérioration des conditions de travail. Salaires minables et payés en retard, conditions de travail dangereuses, lassitude, amertume, mais aussi fierté de leur métier : c’est tout cela que raconte Stocznia Gdańska, Etre ouvrier à Gdansk. Les photographies, laissant plus de place au noir qu’au blanc, se mêlent aux témoignages sonores d’ouvriers, pour rendre compte d’une réalité quotidienne difficile.
Dans ce travail commun, François Struzik et moi avons voulu regarder les chantiers à hauteur d’homme, tentant ainsi de démystifier une industrie et une histoire.
L’exposition a déjà beaucoup voyagé : Nantes, Saint-Nazaire et Charleroi (2005) Stavelot (2006) et Bruxelles (2010) et peut voyager encore si des lieux sont intéressés.
C’est le premier travail réalisé avec François Struzik. Depuis, nous poursuivons notre collaboration en explorant des villes portuaires européennes (projet Havendok).

Pour en savoir plus sur Stocznia Gdanska et sur le projet Havendok : www.simplyhuman.be

A l’écoute, un extrait : Iga et Ela, grutières à Gdansk, parlent de la place des femmes dans un lieu très majoritairement masculin – Durée 3’12

Crédit photos : François Struzik.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *