Ondes de choc, la mémoire intacte

Collecte, Documentaire |

Soixante-dix ans après les bombardements de septembre 1943, la mémoire sur ces événements reste intacte.

 

Depuis plusieurs années, je collecte la parole des habitants de Rezé (Loire-Atlantique) pour les Archives municipales de la Ville. Dès les premières rencontres, j’ai été frappée par la précision des souvenirs quand on arrivait à la période des bombardements de la Seconde guerre mondiale. Lors d’entretiens qui balayent l’ensemble d’une vie, ces moments-là sont à part. Le traumatisme a produit une photographie gravée à jamais.

Par ailleurs, il me semble que, pour ma génération, ces souvenirs très durs, très violents, paraissent aujourd’hui extraordinaires, plus proches d’images ramenées de pays lointains par la télévision ou internet, que de notre réalité.

C’est pourquoi, j’ai proposé aux Archives municipales de réaliser un documentaire à partir de cette collecte. Ondes de choc rassemble donc les témoignages des habitants de Rezé sur les bombardements des 16 et 23 septembre 1943. Ces deux-jours-là, ce sont 1500 bombes qui tombent sur Nantes et son agglomération, faisant 1463 morts et 2500 blessés.

Ce documentaire a été présenté pour la première fois lors des Journées du Patrimoine 2013, à la gare de Pont-Rousseau, à Rezé.

A écouter aussi : Le Temps de l’école à Rezé.

 

A l’écoute : Ondes de choc 25’50

3 réponses à Ondes de choc, la mémoire intacte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *