Un père idéal /// Papaoutai?

Atelier, Documentaire |

Des détenus dessinent un père idéal, celui qu’on rêve d’être, ou d’avoir. Ils trouvent les mots et les sons pour raconter la paternité.

En 2017, le projet Un Père Idéal m’a permis de rencontrer des détenus de trois maisons d’arrêt de la région Pays-de-la-Loire. Ces détenus ont tous un point commun : ils sont pères. Je me demandais ce que ce statut pouvait produire comme effet sur eux. Comment ils vivaient ce lien, cette absence, en quoi cela construisait ou non leur identité présente.

Je souhaitais produire, avec chaque groupe, un documentaire de création. Je suis intervenue sous forme d’ateliers. Un atelier d’écriture d’abord, pour mettre en forme leurs mots. Chacun a décrit son père idéal. Je ne savais vraiment pas s’ils accepteraient de jouer le jeu, de se livrer sur un sujet aussi intime. Je leur laissais la possibilité de décrire un père idéal anonyme qui ne serait ni eux, ni leur propre père. Mais la plupart a choisi de raconter son histoire en tant que père ou en tant qu’enfant. Avec un très grand respect et une très grande écoute pour l’histoire de chacun.

Puis, ils ont enregistré leur texte. Une étape quelques fois difficile tant la parole pouvait être proche de leur préoccupation, de leur urgence du moment. Tant ce n’est pas rien de sortir ses/ces mots devant les autres; et de s’entendre les dire.

Et puis, partie plus légère, plus ludique mais tout aussi nécessaire: nous avons créé ensemble la bande-son de leurs histoires. Pour ajouter de la couleur, des sensations, des images à leurs mots.

Et comme pour Sur la Route de nos rêves , j’ai mêlé tous les textes du groupe pour créer une œuvre collective de laquelle se dégage une parole qui touche bien au-delà des murs de la prison.

Trois créations sonores ont donc été réalisées : Un Père pour tous; Papaoutai; Les sentiments d’un père. Chaque création a son identité propre, à l’image des groupes. Je choisis ici, de façon tout à fait arbitraire, de mettre en ligne Papaoutai, parce que j’ai vécu humainement des moments très beaux avec les gars qui ont participé à ce volet, et que je pense souvent à eux.

Le projet Un Père idéal a été porté par la Ligue de l’enseignement des Pays-de-la-Loire, avec les soutiens (notamment) de la Drac et des services pénitentiaires d’insertion et de probation.

Un grand merci à toutes les coordinatrices culturelles qui m’ont accueillie dans chaque établissement. Parmi elles, un remerciement tout spécial à Violaine Boumard, qui a été une véritable complice dans cette aventure et sans qui ce projet n’aurait pas vu le jour!

Création graphique : Amelia Cavarzan / Studio Pesberg

A l’écoute : Un Père idéal / Papaoutai- 6’58


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *