Une chose après l’autre, au rythme de l’autisme

Multimédia, Reportage |

Un après-midi dans un foyer d’accueil médicalisé spécialisé dans l’accompagnement d’adultes autistes.

Le reportage Une chose après l’autre date de 2016. A l’époque, mon amie, la photographe Armandine Penna, documente la vie quotidienne du nouveau foyer d’accueil médicalisé (FAM) Diapason, en Loire-Atlantique. L’établissement est missionné pour héberger et accompagner des adultes autistes sévères. Armandine me propose de l’accompagner le temps d’un après-midi pour capter, avec mon micro, la vie des habitants du foyer.

Cette proposition ne doit rien au hasard. Je travaille depuis des années avec des adolescents autistes ou ayant des troubles autistiques (à écouter sur ce site : Ça vibre). A leur contact, j’essaye de comprendre les caractéristiques de cet « être au monde » qu’implique l’autisme.

Mais je dois dire que, pour Armandine comme pour moi, l’expérience du FAM Diapason a chamboulé notre vision de l’autisme. Jusqu’ici, nous avions fréquenté soit des jeunes bénéficiant d’un cadre de soin et d’apprentissage porteur d’espoir (Cécile), soit des adultes relativement insérés dans la société (Armandine). Au FAM, nous avons été confrontées à des personnes adultes, aux symptômes (lien social invisible, angoisses, absence de parole, obsessions…) très aigus. Et pourtant des relations existent, même au milieu des cris et des râles…

Depuis, je poursuis mon travail auprès des adolescents. Avec Armandine Penna, nous espérons retravailler ensemble sur la vie de personnes autistes. Work in progress …

Vous pouvez aussi découvrir la version diaporama sonore d’Une chose après l’autre sur le site de l’Adapéi 44, qui en a financé la production.

A l’écoute : Une chose après l’autre- 5’08

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *